Danses pratiquées

Le cours de Rock permet d’apprendre le Rock’n’roll.

Le cours « danses latines » aborde en première année aborde le cha-cha, le tango et le paso-doble. D’autres danses sont rajoutées en 2ème année puis suivantes, en fonction de la demande des danseurs.

separateur

ROCK’N’ROLL

Style musical d’origine américaine, issu du Jazz et du Blues, et principalement caractérisé par l’utilisation de la guitare électrique et de la batterie. La danse Rock est apparue dans les années 50.

Aujourd’hui, le rock à 6 temps est majoritairement pratiqué dans toute la France, mais le rock à 4 temps est également pratiqué dans le Nord, le Benelux et l’Angleterre. De plus, on danse le 4 temps dans quelques grandes écoles (ce qui lui a valu le sobriquet de « rock étudiant ») mais il disparaît peu à peu en France au profit du rock à 6 temps, plus élégant. Le rock enseigné par Happy Danse est le rock à 6 temps.

Comme il s’agit de rock à plat, les partenaires ne font pas d’acrobaties et le contact entre eux est presque toujours présent ne serait-ce que par une main. Le danseur guide sa partenaire par la position de ses mains, quelques impulsions et quelques indications visuelles. Le rock est en fait une succession de figures de type séparation, rapprochement et rotation.

separateur

                                                     CHA – CHA     

Danse d’origine Latino-Américaine que l’on exécute face à face avec des mouvements de hanche rythmés.

Si de nombreuses personnes s’intéressent d’abord à l’apprentissage du rock pour s’amuser en soirée dansante, le cha-cha apparaît rapidement comme leur seconde danse préférée. Il s’agit en effet du pendant dynamique et amusant de la rumba, plus sensuelle.

Le cha-cha est toujours dynamique et joyeux, et le « cha cha cha » du pas chassé permet de réaliser des figures qui identifient fortement la danse tout en permettant à la cavalière de se mettre en valeur. Les figures de base sont pourtant très similaires à celles de la rumba, son aînée. Le cha-cha se danse sur un rythme musical lent à médium 4/4.

separateur

TANGO

Danse de salon à deux temps, d’origine Argentine, caractérisée par de longs pas et des pauses fréquentes.

Danse de la passion et de la mélancolie à la fois, le tango dans ses multiples courants donne l’image d’un jeu incessant entre les partenaires. Le courant argentin gagne de nos jours de plus en plus en popularité et propage de ce fait une image du tango qui n’a pas toujours été telle…

 separateur

                                PASO-DOBLE

Danse d’origine Espagnole influencée par le Flamenco. Le danseur se comporte en Torero et dirige sa danseuse comme si c’était une cape.

Lorsqu’on parle du paso doble (ou tout simplement « paso »), ce sont certainement des images relatives à la tauromachie et à l’Espagne qui nous viennent à l’esprit. Et c’est avec justesse, car les origines espagnoles de cette danse (comme le flamenco) y sont pour beaucoup !

Le paso doble passe rapidement les frontières de l’Espagne pour se développer et prendre tout son essor dans le sud de la France d’où il conquiert le reste du pays. C’est pour cette raison que de nombreuses figures de base du paso doble portent des noms français : « sur place », « le huit », « la cape », etc.

Le paso se danse sur un rythme médium 2/4.

separateur

 

SAMBA

La musique samba est fortement bâtie autour des percussions que les esclaves africains ont apporté avec eux au Brésil. L’effet hypnotique de ces rythmes d’influences africaine, portugaise et locale ainsi créés a entraîné l’exécution pieds nus d’une nouvelle danse (« semba »). 

C’est la danse en couple nommée maxixe, de la même famille que la samba, qui fut le prélude à la diffusion de cette dernière hors du Brésil au début du XXe siècle. Arrivée en France en 1924, la samba se dansait d’une manière plutôt raide et s’inclinant en avant et en arrière alternativement. Après une période moins intense la samba connut un regain de popularité dans la fin des années 1930 et les années 40 particulièrement grâce au cinéma et de films comme « Flying to Rio » ou « Carioca » où jouent Ginger Rogers et Fred Astaire.
Peu à peu la variante internationale de la samba prit forme et fut standardisée pour les compétitions de danses sportives latines. La samba internationale se danse autour de la piste sur une rythmique « lent vite lent » (3/4 de temps, 1/4, 1). On y repère quelques figures caractéristiques comme les « bota fogos » ou le « roll ».

separateur

                                                                     RUMBA

Danse d’origine Cubaine introduite comme danse de salon vers 1930 aux Etats-Unis et en Europe.

La rumba prend ses origines dans les danses populaires de l’île de Cuba comme la habanera ou la guajira, dont on peut avoir un aperçu à travers le titre connu « Guantanamera ». Il apparaît que le verbe danser se dit « rumbiar » dans la tradition cubaine ; ce mot fait référence également par extension à un bal ou toute fête dansante.

La forme actuelle de la rumba, la « rumba cubaine », fit son apparition à la fin des années 40, développée en parallèle par des professeurs de danse aux États-Unis et en Angleterre.
Les partenaires sont plus distants l’un de l’autre que dans la forme initiale de la danse, ce qui permet d’intercaler des phases dynamiques parmi la succession de gestes langoureux.

La rumba se danse sur un rythme musical lent 4/4.

separateur

SALSA                                                                        

Musique Afro-Cubaine très rythmée rendue populaire à la fin des années 60 dans les quartiers Latinos de New York.

La salsa est une danse « à la mode » en ce moment. L’engouement pour cette danse n’est pas le fait du hasard car la salsa fait partie de ces danses qui font bouger et dont l’origine latino rappelle tout de suite le soleil des pays d’où elle tire ses origine, dont Cuba. De plus en plus nombreuses personnes se mettent à la salsa du fait de l’aspect non académique de cette danse : pas de ligne de danse (sauf en salsa dite « on 2 »), on joue avec son partenaire comme en rock et en plus la musique est dotée d’un rythmique riche. Les mouvements de la salsa n’ont pas été inventés ou standardisés par des professionnels de la danse comme l’ont été la rumba ou la cha-cha. Par conséquent, il existe plusieurs courants (incluant le mambo) qui se mêlent sur les pistes de danse.

separateur

 QUICK-STEP

À partir de 1920, quelques foxtrots furent dansés sur des rythmes rapides pour suivre les musiques qui existaient alors. Ceci a donné une danse adaptée à la vitesse : le quickstep (de « quick »=rapide et « step »=pas). L’influence du charleston se manifesta dans le quickstep par l’ajout de petits sauts caractéristiques de cette danse. 

D’une manière générale, le quick-step se danse sur du jazz swing . Les meilleurs morceaux sont légers au niveau de la section rythmique de l’orchestre et donc de la batterie. La vitesse des morceaux est assez soutenue.

Le quickstep se danse sur un rythme musical 4/4. Un pas de base de fait sur 12 temps (3 mesures), correspondant à 8 mouvements que l’on exprime sous la forme de « vite » (1 temps) et de « lent » (2 temps).
Lent, vite, vite, lent, lent, vite, vite, lent.

 

Publicités